Après pressage, la spiruline fraîche a une consistante de pâte à modeler. Elle peut alors être transformée en fins filaments. Elle est ensuite séchée quelques heures à une température inférieure à 35°C afin de préserver les qualités nutritionnelles de la spiruline.

La spiruline des Olonnes est produite à Saint Mathurin, en Vendée à 10 min des Sables d'Olonne, sous serre, dans des bassins hors sol peu profonds uniquement chauffés grâce aux rayons du soleil.

Quotidiennement la spiruline est nourrie en éléments essentiels à sa croissance : CO2, azote, phosphore, potassium.

Lorsque toutes les conditions nécessaires à son développement sont réunies, la spiruline se concentre et peut être récoltée.

La récolte a lieu 2 à 3 fois par semaine, d’avril à octobre.

 

Une partie du milieu du bassin est filtrée sur une toile afin de concentrer la spiruline. L’eau, quant à elle, retourne au bassin afin de limiter sa consommation.

 

La pâte verte de spiruline obtenue est encore très riche en eau.

 

filtration table production spiruline
filtration table spiruline verte production

Les brindilles obtenues sont concassées puis conditionnées en sachet scellé.

Découvrez également notre spiruline en comprimés, façonnés sans additifs. 

sachet 100g spiruline des olonnes serre.
sachet 100g spiruline des olonnes serre.

comprimé spiruline olonne bassin
comprimé spiruline olonne bassin

carte cadeau 30
carte cadeau 30

sachet 100g spiruline des olonnes serre.
sachet 100g spiruline des olonnes serre.

1/4

La spiruline artisanale ne contient aucun additif, ni conservateur, ni colorant. Elle est cultivée sans aucun fongicide, herbicide, pesticide.

Conservée dans son emballage d’origine, au sec et à l’abri de la lumière, la spiruline peut se garder 2 ans.

Image5.png
spiruline_des_olonnes_sables_eboutique_livraison_vente_directe_ferme_vendredi

Les mois d'hiver, lorsque la saison de récolte est terminée, la spiruline reste dans son bassin alors qu'elle cesse de pousser. Comme le spirulinier, elle attend le retour des beaux jours du printemps suivant pour de nouvelles aventures.

Nécessitant vingt fois moins d’eau que pour la culture céréalière, 100 fois moins que l’élevage pour un rendement protéique cent fois supérieure.